Introduccion/Introduction: L’occitan dins lo sector privat/L’occitan dans le secteur privé/Occitan in the private sector

Coma Jaume o presentèt dins lo primièr article d’aqueste blòg, nòstre projècte de recèrca s’interèssa a la politica de revitalizacion d’occitan dins la nòva region administrativa d’Occitània. Nos concentram sus tres tèmas: las politicas del lengatge en Occitània, la transmission de l’occitan (a l’escòla, en familha), e la promocion e l’utilizacion d’aquela lenga dins lo sector privat. Dins lo debanar d’aquel projècte, trabalhi en particular sul tèma darrièr, que m’apieji sus mas recèrcas doctoralas sus la mobilizacion de lengas minoritàrias dins l’economia mondiala contemporanèa. Per fin de comprene melhor aquels enjòcs en Occitània, ai rescontrat de productors, d’artesans, de vinhairons, de comerçants, de creators, etc. qu’utilizan l’occitan d’un biais o d’un autre, amb l’intencion de ne saber mai sus lor engatjament amb l’occitan: perqué e cossí s’emparan de la lenga, e quinas valors (socialas, culturalas, economicas, politicas) acòrdan a l’occitan.

A comptar d’aquesta setmana, compartirem còp e còp d’articles de blòg tractant de mas rencontres amb de tals actors. Lo primièr d’aquels articles, que seguís aquesta introduccion, presenta mon rencòntre amb Benoît Garcia, lo fondador de BOWS Distillerie que dona de noms en occitan a sas begudas artesanalas. A travèrs d’aquels articles, cercarai a mostrar la diversitat de visions de la valor d’occitan dins le sector privat d’Occitània.


Comme James l’a présenté dans le premier article de ce carnet, notre projet de recherche s’intéresse à la politique de revitalisation de l’occitan dans la nouvelle région administrative Occitanie. Nous nous concentrons sur trois thèmes : les politiques du langage en Occitanie, la transmission de l’occitan (à l’école, en famille), et la promotion et l’utilisation de cette langue dans le secteur privé. Dans le cadre de ce projet, je travaille en particulier sur ce dernier thème, m’appuyant sur mes recherches doctorales sur la mobilisation des langues minoritaires dans l’économie mondialisée contemporaine. Afin de mieux comprendre ces enjeux en Occitanie, je rencontre des producteurs, des artisans, des vignerons, des commerçants, des créateurs, etc. qui utilisent l’occitan d’une manière ou d’une autre, dans le but d’en savoir davantage sur leur engagement auprès de l’occitan : pourquoi et comment ils s’appuient sur la langue, et quelle(s) valeur(s) (sociales, culturelles, économiques, politiques) ils accordent à l’occitan.

À partir de cette semaine, nous partagerons régulièrement des notes de blog portant sur mes rencontres avec de tels acteurs. La première de ces notes, qui suit cette introduction, présente ma rencontre avec Benoît Garcia, le fondateur de BOWS Distillerie qui donne des noms en occitan à ses productions artisanales. À travers ces notes, je chercherai à mettre l’accent sur la diversité des visions de la valeur de l’occitan dans le secteur privé d’Occitanie.


As James set out in this blog’s first post, our research project examines the politics of Occitan language revitalisation in the new administrative region of Occitania. We focus on three themes: language politics in Occitania, the transmission of Occitan (through education, within the home), and the promotion and use of this language in the private sector. I am looking particularly closely at this last theme, which builds on my doctoral research on the mobilisation of minority languages in the contemporary globalised economy. In order to better understand these dynamics in Occitania, I meet with entrepreneurs, farmers, artisans, winemakers, shopkeepers, craftspeople, etc., who use Occitan in some way, in order to better understand their engagement with the language: why and how they use the language, and what values (social, cultural, economic, political) they invest in Occitan.

Beginning this week, we will be regularly sharing blog posts which discuss my meetings with such social actors. The first of these posts, which follows this introduction, focuses on my meeting with Benoît Garcia, the founder of BOWS Distillery who gives all of his spirits Occitan names. Through these posts, I will seek to highlight the diversity of perspectives on the value of Occitan in the private sector of Occitania.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search